L’HISTOIRE DU PROGRAMME BRE

CÉLÉBRONS NOTRE SOUVERAINE

Le programme BRE a été mis sur pied pour souligner le 60e anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté la reine Elizabeth II. En 2012, sous la gouverne du très honorable Jean Chrétien et du très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada (de 2010 à 2017) et grâce au soutien du gouvernement du Canada, des gouvernements provinciaux et du secteur privé, l’inspirant programme de Bourses canadiennes du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II a vu le jour.

Ce programme représente une occasion unique de mobiliser un réseau mondial dynamique de jeunes leaders pour favoriser des retombées durables, au Canada et à l’étranger, grâce à des échanges interculturels axés sur la formation, la recherche et l’expérience professionnelle à l’échelle internationale.

On appelle les étudiants et les chercheurs retenus dans le cadre du programme de bourses des « boursiers de la reine Elizabeth ». En partenariat avec des collectivités de partout dans le monde, ils s’initieront à des cultures différentes et créeront des projets et des initiatives qui auront une incidence sur le monde. Ils formeront ensemble le réseau mondial des boursiers de la reine Elizabeth II, un regroupement axé sur la mise en commun du savoir, l’échange d’idées et la collaboration à des initiatives pertinentes.

UNE STRUCTURE DE PROGRAMME UNIQUE

Le succès du BRE illustre la pertinence d’un modèle décentralisé, un modèle unique au paysage canadien des programmes de bourses axées sur la mobilité internationale. Les projets sélectionnés portent sur des domaines d’expertise universitaire et des enjeux régionaux bien particuliers et contribuent à renforcer les partenariats entre les institutions canadiennes et internationales. Extrêmement efficace sur le plan opérationnel, ce modèle confie en outre à l’université participante les rênes en ce qui a trait à la conception et à la mise en œuvre, celle-ci étant la mieux positionnée pour assurer la gestion de ces aspects.

À ce jour, trois appels de propositions ont été lancés aux universités canadiennes :

2014 – Ce tout premier appel de propositions mettait l’accent sur les partenariats avec les pays membres du Commonwealth et ciblait les étudiants de 1er et 2e cycle.

2016 – Cette deuxième phase du programme BRE profite du généreux soutien financier du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), ce qui lui permet d’étendre sa portée au-delà des frontières du Commonwealth pour proposer des échanges bilatéraux uniques. Des chercheurs doctoraux, postdoctoraux et en début de carrière dans des pays à revenu faible et intermédiaire ont maintenant un meilleur accès à des études, à une formation et à du mentorat de pointe essentiels pour être à l’avant-garde de l’innovation. De leur côté, les chercheurs canadiens s’exposent davantage à l’expérience internationale dont ils ont besoin pour devenir des chefs de file dans un contexte mondial hautement compétitif.

2017 – La plus récente phase du programme BRE permettra aux étudiants de premier, deuxième ou troisième cycle d’accroître leurs compétences théoriques, professionnelles et interculturelles par le biais de programmes dirigés par les universités canadiennes participantes.

Les retombées du BRE pour les trois cycles de programme

  • 80 millions $ amassés pour financer les bourses
  • 44 universités canadiennes menant des projets
  • 15 millions $ amassés pour soutenir la participation des étudiants et des diplômés
  • Plus de 1 000 boursiers de la reine Elizabeth sélectionnés et projets menés à bien à l’étranger à ce jour (800 étudiants canadiens envoyés à l’étranger et 240 étudiants internationaux accueillis au Canada)
  • 89 projets récompensés
  • Un nombre total estimé à 3 000 bourses d’ici 2022
  • 59 pays accueillant les projets du BRE et les étudiants canadiens
  • 428 organisations partenaires à l’étranger (universités, ONG, instituts de recherche)

Le programme bénéficie d’importantes collaborations avec les universités canadiennes, les Fondations communautaires du Canada (FCF), Universités Canada et la Fondation Rideau Hall (FRH).

En encourageant les échanges étudiants et la participation civique à l’échelle internationale, le programme BRE aide les jeunes Canadiens à devenir des citoyens du monde tout en faisant du Canada une destination accueillante pour les talents et les chefs de file en recherche les plus doués de partout dans le monde.